Vie sur la lagune Abi et ses Campements

Après avoir pris tout le ravitaillement au marché d'Aboisso

nous rejoignons les 15 km de piste qui nous amènent au village de Aby.

La piste asséchée est relativement facile,

mais il reste sur certaines portions des ornières creusées pendant la saison des pluies.

Dans les villages on trouve les femmes entrain de préparer le repas,

et d'autres de piler 'foutou'

et les enfants prennent leur douche.

Arrivé au petit port, il faut trouver une pirogue pour rejoindre les campements.

Des enfants jouent avec la pirogue des parents

Un peu au large des pecheurs utilisent l'épervier.

Des pirogues partent pour les campements.

Sur la lagune Abi (Aby) on croise beaucoup de pirogues qui ravitaillent les campements de tous les objets utiles.

D'autres pirogues partent pour faire le marché.

On passe devant des petits ports

les pecheurs rentrent de lever les filets

Des hommes livrent en pirogue du sable pour les constructions

Des femmes trient le poisson, puis le fument.

Sur la lagune on croise les grandes pirogues avec leurs très grands filets

Partout sur la lagune Abi, on croise des pirogues avec de jolies voiles faites de sacs de riz.

Dans des petits ports, des pecheurs trient leurs belles prises.

Après deux à trois heures de pirogue, on arrive dans les campements.

et dans tous les campements, ce lieu de vie et de fraicheur qu'est l'apatam.

Le soir quand on rentre en pirogue vers le village d'Aby, on a la chance de profiter d'un magnifique coucher de soleil.

Carte d'Abidjan à la Région d'Assinie